LITTÉRATURE

Un merci de trop • Carène Ponte

18 janvier 2017

Carène Ponte est une blogueuse et a été aussi élue Lectrice des éditions Charleston en 2016. N’ayant jamais un de ces romans, je remercie les éditions Michel Lafon pour m’avoir fait découvrir ce roman et toutes mes excuses pour le retard de cette chronique.

*

S’il fallait décrire Juliette en un mot, « transparente » serait sans doute le bon. Depuis toujours, elle a fait ce que l’on attendait d’elle, mettant de côté ses rêves et celle qu’elle est vraiment. Résultat, à trente ans, elle mène une vie où choisir entre lasagnes et sushis est un événement. Pourtant, au fond d’elle-même, elle sait qu’elle n’est pas cette fille sans personnalité.

Heureusement, il n’est jamais trop tard pour devenir soi. C’est ce que va découvrir Juliette au détour d’un merci, un merci de trop. Et elle est loin d’imaginer où cela va la mener.

Parfois, le bonheur est à portée de main

*

Fille modèle et faisant toujours tout pour plaire, Juliette avait peur de décevoir ses proches. C’est en grandissant qu’elle se rend compte que sa vie est un peu ennuyeuse, qu’elle fait un travail qui ne la passionne pas et qu’elle pense être passer à côté des nombreux rêves qu’elle avait en tête auparavant. Tu la suis dans ses péripéties pas toutes joyeuses et on ne peut que s’attacher à elle et la comprendre dans la vie qu’elle mène, tout comme dans les choix qu’elle fait.

*

« A presque trente ans ma vie se résumait à… On va dire à pas grand-chose. C’est le mot !
Un rêve enfoui. Une personnalité inaudible. Des « merci » et « Excuse-moi » en veux-tu en voilà. Des pantalons noirs et pulls gris. Des pantalons gris et pulls noirs. Pour varier un peu. Des queues de cheval. Et juste un peu de gloss les soirs de repas de famille. J’entends souvent dire qu’il n’est jamais trop tard. Que l’on peut toujours devenir celle que l’on est vraiment. Que l’on peut toujours se mettre de nouveau à croire en ses rêves. »

*

Cependant, elle n’aurait jamais pensé tomber enceinte et se retrouver sans travail. Autant dire que là le changement est au rendez-vous ! Elle n’a désormais plus d’autre choix que de prendre sa vie en main et apprendre à ne plus se laisser marcher sur les pieds, malgré toutes les remontrances qu’elle pourra avoir. Je la comprends parfaitement, car j’ai moi-même tendance à être peu sûre de moi. La plupart des gens de mon entourages aiment me dire « tu n’arriveras à rien dans ta vie » ; « tu es une flemmarde, tu ne fais rien » tout ça, parce que je fais mes cours de chez moi grâce au CNED. C’est tellement agaçant et peu encourageant qu’on arrive à se dire qu’ils ont peut-être raison, mais au final non.

*

« Et puis sans doute que l’amour ne se commande pas. Il l’avait aimé. Comme un fou. Il voulait qu’elle devienne sa femme. Et puis elle l’avait quitté pour un autre. « 

*

Le point hyper positif de ce roman ce sont les personnages tous aussi attachants que Juliette. Je pense notamment à Nina sa meilleure amie qui est toujours-là pour la soutenir dans les pires moments. Sans compter sur Luc, son voisin hyper sexy avec un humour à tomber parterre ! Tous jouent un rôle pour que Juliette ait un meilleur avenir et savent être à l’écoute de ce qu’elle veut.

*

« Il y a au fond de moi, bien enfoui, le désir d’autre chose. Le désir d’affirmer qui je suis vraiment. Le désir d’une vie passionnée. Le désir d’une vie remplie d’imprévus. Le désir d’oser aborder celui que je croise tous les jours dans le hall de mon immeuble. Le désir de lui dire qu’il me plait. Le désir de tout quitter. Le désir d’enfin me laisser aller. Le désir de ne plus avoir peur. « 

*

Je te recommande vivement ce roman, car la plume de l’auteur est tellement si agréable à lire que c’est une lecture idéale pour se détendre. Même si ce livre peut être lu n’importe quand, je dirais que devant un bon feu de cheminée et un bon chocolat chaud c’est sûrement le top du top ! Dès la fin, je me suis retrouvée apaisée et avec un sourire aux lèvres tellement que c’était relaxant à lire.

Encore un grand merci aux éditions Michel Lafon pour m’avoir fait découvrir cette auteur et ce livre.


Un merci de trop – Carène Ponte
Edition Michel Lafon
279 pages – 16.95€
Disponible en librairie et sur Amazon depuis le 06/06/2016.

Vous aimerez aussi

1 Commentaire

  • Reply Froggy80 19 janvier 2017 at 6:58

    Un roman qui me fait plus qu’envie… J’espère tellement avoir la chance de le lire un jour. Merci pour ce bel avis qui confirme mon désir de le lire!

  • Laisser une réponse