LITTÉRATURE

Arena 13 Tome 1 • Joseph Delaney

13 octobre 2016

arena13-t1_josephdelaney

Joseph Delaney est super connu par sa saga de L’épouvanteur, qui ne m’a jamais intéressé, malgré les bons avis que j’ai pu lire et entendre. Je me suis donc plus penchée sur cette nouvelle saga qui m’a rappelé Hunger Games et je suis ravie de l’avoir enfin découvert grâce à Arena 13 mais également grâce à Bayard Jeunesse que je remercie encore pour cette lecture.

Les temps sont funestes pour l’humanité, qui a presque disparu de la Terre, vaincue par des machines douées de conscience. Les derniers humains vivent confinés dans le pays de Midgard, entouré par une infranchissable barrière de brouillard. Au-delà, personne ne sait ce qu’est devenu le monde. Dans les arènes de Gindeen, la seule ville du pays, des combats se succèdent toute la journée. Dans l’Arène 13, on mise sur celui qui, le premier, fera couler le sang, on parie sur celui qui trouvera la mort… Un jour, un jeune garçon, Leif, arrive à Gindeen… Son ambition?: combattre dans l’Arène 13 et défier Hob qui terrorise les habitants et vole leurs âmes. Il veut prendre sa revanche sur l’infâme créature qui a détruit sa famille, devrait-il y laisser la vie.

*

Comme je te le disais tout à l’heure, je pensais voir une histoire dans la même veine qu’Hunger Games, mais ici j’ai été impressionner par tout ce qui s’y passait dans l’arène. C’est totalement différent ! Lief est un jeune orphelin qui se rend à Gindenn. Là-bas, il pourra utiliser son ticket pour poursuivre un entraînement avec l’un des maîtres au combat de son choix. Son seul but : être assez entraîné et fort pour combattre dans l’Arène 13, sans se soucier des risques que cela pourrait engendrer.

C’est un univers assez particulier, mais j’ai été prise par ma lecture. Puisque l’auteur rend toute l’action addictive et je peux t’affirmer qu’Arena 13 est encore plus violent et dur que ne l’était déjà Hunger Games. Ce monde est dominé par une créature du nom de Hob qui fait régner la terreur. Rien que ça, on se dit que ça s’annonce pas terrible pour nos personnages.

Pour en revenir à eux, ils sont exceptionnels et très mis en avant par Joseph Delaney qui n’a pas hésité à leur donner un profond réalisme, ce qui fait qu’on s’y attache rapidement. Certes, Lief m’a un peu prise la tête dans les choix qu’il faisait, mais n’en reste pas moins très courageux car jamais je n’aurais été combattre dans une Arène au péril de ma vie !

Ce premier tome est vraiment prometteur pour la suite et je ne peux que te conseiller de te lancer si comme moi tu hésites encore. Joseph Delaney a une manière bien à lui d’écrire et les chapitres défilent. Je ne manquerais pas de lire le tome 2, mais je pense attendre un peu. Après tout ce qui s’est passé dans l’Arène 13, je sens qu’elle nous réserve encore de belles surprises et de tristes sorts à tous les combattants dans le prochain tome.

Encore un grand merci à Bayard Jeunesse, sans qui je n’aurais certainement pas pu découvrir Joseph Delaney de sitôt dans cet univers qui m’a vraiment scotché du début à la fin !

*


Arena 13 T.1 – Joseph Delaney
379 pages – 15.90€
En librairie depuis novembre 2015 et sur Amazon.

*

signa

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Reply Sève et Verine 14 octobre 2016 at 8:21

    Un très chouette avis qui me donne envie de me lancer dans cette saga. Comme toi, je n’ai pas lu l’Epouvanteur, mais je suis intriguée par cette Arena 13. En fait, j’ai flashé sur la couverture, qui me fait penser à la série « Spartacus » que j’avais vraiment adorée. Ca fait un petit temps maintenant que je l’ai dans ma PAL, mais je ne me suis pas encore décidée ! Maintenant que je lis ton avis, ça me donne envie de m’y mettre !

    Merci pour le partage !

    • Reply Justine G. 16 octobre 2016 at 5:55

      Merci pour ton enthousiasme 😀 j’espère que tu pourras le découvrir rapidement aussi. Au début j’avais des réticences puis au final, l’idée que ça se joigne un peu à Hunger Games et les autres univers du même style ça m’a un peu plus aidé à rentrer dans l’histoire.
      Je ne connais pas du tout la série Spartacus et en série, ce n’est pas pareil qu’en film ^^.

      Avec plaisir pour le partage en espérant de te revoir bientôt dans mes pages.

    Laisser une réponse