LITTÉRATURE

La loi du coeur • Amy Harmon

23 août 2016

Laloiducoeur_AmyHarmon1

Tout le monde me parlait d’Amy Harmon en bien depuis janvier 2015. J’ai ses 2 premiers romans dans ma bibliothèque, mais je n’ai pas encore osé les lire. Cependant, ce tout dernier, m’a de suite attiré déjà par sa couverture qui est en parfait raccord avec l’histoire. Mais également de par son résumé très mystérieux. Je te laisse le découvrir.

*

Je vous raconte. Il a été retrouvé dans un panier de linge sale au Lavomatic, emmailloté dans une serviette, âgé de quelques heures à peine et déjà à l’article de la mort. Au journal de vingt heures à la télé, ils l’ont appelé Bébé Moïse, ce nourrisson abandonné dans un panier, né d’une mère accroc au crack et voué à toutes sortes de problèmes.

Tout cela s’est passé avant que je naisse, et le temps que je rencontre Moïse et que ma mère me conte son histoire, celle-ci était déjà de notoriété publique et personne ne voulait avoir quoi que ce soit à voir avec lui. Les gens adorent les bébés, même ceux qui sont malades, même les « bébés cracks ». Mais les bébés grandissent, ils deviennent des enfants qui à leur tour deviennent adolescents. Et personne ne veut d’un ado amoché par la vie.

Et Moïse était amoché. Moïse était une loi à lui tout seul. Mais il était aussi étrange, et exotique, et tellement beau. D’être avec lui allait changer ma vie plus que j’aurais jamais pu l’imaginer. J’aurais peut-être dû rester à l’écart. J’aurais peut-être dû écouter les conseils. Ma mère m’avait prévenue. Moïse lui-même m’avait prévenue. Mais je suis restée près de lui…


*

Georgie est une adolescente qui pratique la thérapie avec l’équitation dans le ranch de ses parents, afin d’aider des enfants malades et toutes personnes en difficultés. Un caractère de feu, elle arrive à ses fins dans tout ce qu’elle entreprend. Dans son petit village, tout le monde connaît tout le monde et les ragots circulent vite. Moïse, un bébé crack qui a été abandonné dans un lavomatic, arrive chez son arrière-grand-mère juste à côté de la propriété de Georgie, pour qu’il puisse changer de vie après des tas de médocs avalés dans les hôpitaux psychiatriques.

*

« Oui, eh bien, on est sur les terres de Georgie, ici, et, en Géorgie, on a notre propre législation. Alors, quand tu es en Géorgie…
-Quand je suis en Georgie ? a-t-il répété, si bas que j’ai failli le rater… »

*

Moïse est très différent et tellement beau, séduisant à la fois. Il n’a pas eu une vie facile, mais il fait de son mieux pour s’accepter tel qu’il est. La plupart des gens le prennent pour un fêlé, un gogole, alors que c’est totalement pas lui. Au fond de cet être, se cache une personne meurtrie mais avec un grand coeur avec des peurs. Georgie va rencontrer Moïse plus d’une fois qui lui, lui sauvera la vie aussi à cause d’un mec louche qui rôde en ce moment et qui tue des filles blondes, comme Georgie. Bien évidemment, Georgie se sent très vite attirer par Moïse malgré ce qu’on en dit de lui autour d’elle. Qu’elle fasse attention, qu’il est méchant, mais elle sait qu’il n’est pas du tout comme ça et elle va essayer de le comprendre pour voir au-delà des fêlures qui le hantent.

*

« Elle brisait mes défenses et mes pensées se déversaient dans toute leur brutalité, leur laideur et leurs couleurs criantes de vérité. »

*

« -Je ne peux pas te peindre, Georgie : tu es vivante. »

*

Cependant, Moïse n’est pas du tout prêt à admettre ses sentiments. Une chose dont il n’a jamais fait, comme pleurer. Seule la peinture est son âme soeur pour l’instant. Une histoire d’amour pas comme les autres qui dépasse toutes les lois.  Moïse est noir, mais sa mère était blanche qui se droguait d’où le bébé crack. C’est en partit à cause de tout ça qu’il a du mal à s’accepter et que les gens eux aussi le rejette. Sauf que Moïse a un don particulier qui rend ses peintures parfois flippantes que vivantes. Rien qu’avec ceci, Georgie est prêt à tout pour avoir Moïse. Jusqu’au jour où tout va être chamboulé.

*

« Alors, pour la première fois depuis que je le connaissais j’avais fui Moïse. »

*

« MOÏSE

[…]

Alors je me suis caché le visage dans les mains et j’ai pleuré. »

*

Je vais m’arrêter là pour l’histoire car je risque de tout te dévoiler. Comme tu peux le constater, j’ai vraiment été prise dans l’histoire de Georgie et de Moïse ainsi que la petite enquête policière qui se met en place dans la seconde partie du roman. Euh, oui il est divisé en 2 parties et la narration est alternée entre celle de Moïse et de Georgie. Je me suis beaucoup attachée à eux, voire plus à Moïse qu’à Georgie, je ne sais pas trop pourquoi. Moïse a vraiment toutes les qualités qui me plaisent chez un homme, mais son côté fêlé ne m’a pas du tout dérangé. Au contraire, tout comme Georgie, je voulais en savoir plus sur lui et j’ai trouvé cette idée fascinante. Il arrive à évoluer du début jusqu’à la fin et il m’a complètement charmé. Certes, au début on ne sait pas tellement dans quelle direction Amy Harmon va et on remarque vite que cette première partie est plus là pour poser les bases, les faits sur l’histoire de Moïse, ce qui s’est passé entre lui et Georgie. La seconde partie reste ma préférée ! Surtout que je ne m’attendais pas du tout à un tel dénouement. Amy Harmon m’a complètement embarqué avec Georgie et Moïse pour mon plus grand plaisir. Elle a su me surprendre et à m’émouvoir plus d’une fois. Son écriture est vraiment fluide et c’est peut-être en partie pour cela que je n’ai pas pu le lâcher d’une semelle. C’est tellement addictif !

Tout le monde me disait qu’Amy Harmon était au top. Eh bien, je suis totalement d’accord avec eux. La Loi du coeur est juste sublime et dépasse toutes les raisons les plus farfelues que j’ai pu entendre sur des couples n’ayant pas les mêmes points physiques et idéologiques. Leur histoire d’amour est renversante, mêlant l’acceptation de soi et des actes qui en découlent. Avec un brin de poésie dans les personnages qui se cherchent. Qui se retrouve même dans les peintures de Moïse.

*

« Finalement, Georgie, je n’en ai enfreint qu’une. J’ai aimé, a-t-il simplement conclu.

[…]

-Je t’aimais, Georgie, il y a sept ans. Et je t’aime encore. »

*

« J’ai aspiré sa bouche et empoigné son tee-shirt en souhaitant de toutes mes forces qu’il n’y ait pas de lois pas de règles. Que je puisse faire tout ce que j’avais envie de faire. Que je puisse me coucher dans le foin, dans l’ombre de l’écurie, et l’attirer contre moi. Que je puisse faire tout ce dont mon corps avait envie. Que je puisse peindre son corps en rouge pour qu’il peigne le mien à son tour jusqu’à ce qu’il n’y ait plus aucune différence : plus de noir ni de blanc, plus d’aujourd’hui ni de demain, plus de faute, plus de punition. Juste du rouge vif, aussi vif que mon désir, aussi rouge que mon coeur cognant à cent à l’heure. »

*

Un roman qu’on ne peut qu’adorer et aussi en pleurer. Un immense merci aux éditions Robert Laffont pour cet envoi qui fait de cette lecture mon nouveau coup de coeur !

*


Laloiducoeur_AmyHarmon2

En enlevant les post-it des citations, j’ai déchiré une page du livre… Totalement dég !

 


La Loi du Coeur – Amy Harmon
432 pages – 17.90€
À retrouver en librairie et sur Amazon

*

signa

 

Vous aimerez aussi

6 Commentaires

  • Reply Laure 30 août 2016 at 6:56

    J’ai lu tout les livres de Amy Harmon et la loi du coeur est le seul que je n’ai pas encore lu mais il est dans ma pal !
    Ta chronique m’a donné envie de le sortir rapidement aha

    • Reply Justine G. 30 août 2016 at 8:24

      Aha désolée de t’avoir précipité autant ! Mais tu verras c’est une superbe histoire.
      J’ai tous les Amy Harmon, mais j’ai lu que celui-ci et là, j’aimerais bien me faire « Nos faces cachées ».

  • Reply splendide-books 8 septembre 2016 at 11:06

    Il me tente bien celui ci ! 😀

    • Reply Justine G. 13 septembre 2016 at 11:45

      Si le lis tu me tiens au jus !! 😀 en tout cas, je ne peux que te le conseiller !!

  • Reply PrissyBooks 11 janvier 2017 at 10:13

    Coucou, oui je me met à jour dans ton Blog. J’avais pas du tout aimé son premier livre dont j’ai oublié le titre. Hier j’ai vu ce tome à la bibli et.. j’ai hésité à le prendre mais finalement j’ai renoncé, c’est comme ça que je tombe en panne de lecture: je me force à lire des livres qui semblent plaire à tous (ou beaucoup) de monde… e suis un peu déçue car je sais que si je l’avais lu plus tôt j’aurais pu aimer mais c’est plus mon genre de lecture (en ce moment).

    • Reply Justine G. 11 janvier 2017 at 7:40

      Ravie de te retrouver entre mes pages 🙂 !!!
      Oh je te comprends, quand on n’a pas le moral mieux vaut pas se forcer à lire un livre que tout le monde aimé. Fin pour ma part ça ne me dérange pas tellement, je suis du genre à tomber dans le mood tout le temps. L’effet de vague quoi, une grande mode. Après faut essayer de ne pas se focaliser sur ce qui a pu se dire sur le livre, le lire comme si on lisait pour la toute première fois. Je ne suis pas la meilleure pour donner des conseils vu que j’ai souvent « la flemme » de lire en ce moment. Je suis tellement préoccupée par pleins de choses que bah j’en oublis l’essentiel : me poser et faire ce que j’ai toujours aimé faire, lire.
      Si ce n’est pas maintenant que tu le liras, garde-le quand même en tête car plus tard, la vague se sera échouée ailleurs et tu auras peut-être le courage de te lancer, qui sait ?!

      Bon courage pour ta panne de lecture, baisse de moral ce n’est pas facile je sais de quoi je parle… :/
      Bisouilles à toi.

    Laisser une réponse