LITTÉRATURE

Paranoïa ~ Mélissa Bellevigne

17 mai 2016

Paranoïa-MelissaBellevigne

*

Je ne sais pas pour toi, mais j’étais très impatiente de découvrir ce roman. Surtout le tout premier de Mélissa qui est connue dans le monde de la beauté/Maternité sur son blog et sur YouTube. Cependant, je tiens à t’informer que dans cette chronique, je n’aborderais que mon ressenti personnel sur ce roman avec toute ma franchise que tu connais depuis le temps dans chacune de mes chroniques.

*

Paranoia-MBellevign-1*

Encore maintenant à l’heure où j’écris cette chronique sur une simple feuille de papier, je ne sais pas tellement où me mettre et ni trop quoi en penser. J’avais déjà beaucoup aimé lire l’extrait que Mélissa avait posté sur son blog et qu’Hachette Romans m’avait envoyé. Il donnait vraiment envie de découvrir l’histoire de la mystérieuse Judy et aussi comment Lisa allait pouvoir l’aider à remettre de l’ordre dans toute cette pagaille. Tout compte fait, j’ai été très impressionnée par tout ce que l’auteur m’a fait traverser durant ses pages. D’ailleurs pour des raisons que je ne t’exposerais pas ici, je me suis un peu retrouvée en Judy… J’ai donc pu avoir un autre point de vue sur ce qu’elle a traversé et c’est vrai que la fin que je me suis imaginée est assez bizarre sur le coup. Une ambigüité qui est très présente qui m’a énormément charmée, puisqu’elle donne un sens au roman.

*

« Je voulais qu’il disparaisse. Je voulais être normale, que mes parents n’aient pas honte de moi, qu’ils m’aiment. »

*

Judy est une jeune femme de vingt ans qui cache un secret. Elle est internée pour hallucinations et paranoïa. Depuis sa plus tendre enfance, elle voit un homme dont la plupart des personnes de sa famille pensent que c’est seulement un ami imaginaire qu’elle s’est créée. Or les années ont passé et Alwyn, cet être que seule Judy est capable de voir et de lui parler, semble toujours présent autour d’elle. Judy n’a pas eu une existence facile : elle se sentait beaucoup plus en phase avec Alwyn que les autres enfants de son âge et s’est donc forgée une barrière sur le monde extérieur.

Cependant, Judy est enceinte et ne veut plus s’alimenter, ce qui met en péril la vie du bébé. Les médecins prenant en charge Judy vont faire appel à Lisa, une psychiatre renommée, qui va essayer de comprendre ce qui a bien pu arriver à Judy. Lui faire comprendre qu’elle doit s’alimenter, mais qu’aussi elle doit parler pour savoir la vérité sur son passé. Des révélations qui vont également chamboulées la vie tant que professionnelle et personnelle de Lisa. Il semblerait que quelque chose lui échappe, mais Lisa n’arrive pas à découvrir quoi.

Lisa a également des soucis dans sa vie personnelle. J’ai d’ailleurs trouvé que le roman était plus centré sur elle que sur l’histoire de Judy. En effet, je pensais que Lisa s’intéressait à Judy pour seulement combler un manque dans sa vie, soit le côté de la maternité. C’est un peu vague, mais la fin a beaucoup joué sur cette hypothèse que je me suis fondée. L’alternance des points vue est un point que j’apprécie énormément dans les romans. Ici, c’était plutôt bien choisi, sauf que j’ai ressenti que l’auteur mettait plus en avant un personnage durant plusieurs chapitres, ce qui t’amène parfois à oublier l’autre personnage. Pas tellement dérangeant en soi, mais cela m’a un peu embrouillé vers la fin du roman.

*

« La peur ne produit jamais rien de bon, c’est comme la colère… »

*

En revanche, j’ai adoré le côté « fantastique » et traumatisant de l’histoire de Judy. Assez troublante au départ, où là tu te dis « Ah ouais, elle est vraiment atteinte celle-là », mais plus Judy t’apporte des détails sur ce qu’elle a vécu, plus tu te poses des questions. À la fin, tu finis par devenir un peu comme elle : embrouillée et presque paranoïaque à ne pas avoir les réponses que tu espères. Un univers bien imaginé et qui fait marquer un point de plus à l’auteur pour avoir réussi à semer le doute dans ma tête, déjà assez folle comme ça.

Je pense que je ne vais pas m’attarder trop longtemps et t’en dire plus, mais j’aimerais tout de même te parler de la fin du roman. Elle m’a beaucoup surprise par bien des points. Je n’arrive toujours pas à déterminer si c’était vrai ou pas, mais l’auteur nous donne une infime réponse à nos questions alors que d’autres sont en suspens. Mélissa Bellevigne nous offre-là une fin très ouverte qui pourra peut-être te surprendre, te frustrée ou encore te ravir. Elle nous invite à imaginer notre propre suite et fin, en y mêlant plein de sous-entendus.

*

« Jamais personne ne m’avait si bien comprise que lui. Il faisait partie de moi.
Je tenais à lui plus qu’à quiconque, c’était indéniable… »

*

Pour un tout premier roman, Mélissa a su gérer pour écrire une telle histoire, originale ça ces cas de le dire. Certes, l’aspect psychologique n’est pas trop mis en avant et je pensais en découvrir davantage en lisant l’extrait. Les personnages quant à eux sont tous attachants, mais Alwyn m’a paru rester à l’écart de Lisa et de Judy. Par ailleurs, beaucoup de lecteurs se sont pris d’attention, d’affection pour Lisa, moi ça a été le cas avec Judy.

Je dois aussi t’affirmer que la plume de Mélissa, je l’aimais déjà beaucoup en lisant son blog. En lisant son roman, je ne peux qu’être ravie de la retrouver. Malgré qu’elle ait cherché à y mettre sa petite touche personnelle, cela reste très fluide. La vitesse de lecture en est donc plus rapide, du moins je n’ai pas mis longtemps à le terminer (un weekend pour moi). Les sujets de la maternité, des hallucinations et de l’ami imaginaire sont très présents dans le récit et donnent un charme et un coup de renouveau à la collection Black Moon d’Hachette Romans.

*

Un immense merci à Hachette Black Moon pour cette lecture ! Je la recommande bien entendu, car ça en vaut le détour. Je tiens encore à féliciter Mélissa pour ce tout nouveau bébé dont j’espère en découvrir d’autres pour mon plus grand plaisir de livroxicomane (oui nouveau mot pour les livres addict haha !).

*

●▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬●

 

❧ TRUCS EN PLUS :

◦ Sortie en France le 30 Mars 2016.
◦ Nombre de pages : 320.
Lire le résumé de l’éditeur
◦ Publié chez les éditions Hachette (Black Moon)
◦ Lu en partenariat.
*

Achetez le roman dès maintenant…

*

Vous aimerez aussi

9 Commentaires

  • Reply Clara 17 mai 2016 at 1:08

    Je n’ai toujours pas lu ce roman même s’il me fait bien envie !

    • Reply Justine G. 18 mai 2016 at 4:19

      Oh comment ça se fait ?! Tu verras en lisant que c’est assez surprenant comme histoire voire même délirant. Là je croise les doigts pour que Mélissa vienne dans mon Espace Culturel Leclerc se serait le top du top !! 😀

  • Reply colorandbook 17 mai 2016 at 8:30

    J’ai vraiment très envie de le lire il m’intrigue beaucoup jolie chronique j’aime comme tu t’adresses a « moi »

    • Reply Justine G. 18 mai 2016 at 4:16

      Ravie de t’avoir tenter après lecture de ma chronique. Oui, comme tu as pus le constater j’ai « changé » ma façon d’écrire mes articles. Pour qu’il soit plus personnel et interactif en gros, je voulais donner l’impression de parler avec un(e) ami(e), de lui dire que j’avais énormément aimé un livre, un produit ou encore lui faire partager pleins de choses à travers mon blog et des images. De plus, l’insertion de citations dans mes chroniques donnent encore plus « envie » de découvrir un livre, du moins pour moi ça m’interpelle encore plus.

      J’espère que ce livre sera à la hauteur de tes espérances, je serais ravie d’en savoir ton ressentis une fois lu !

  • Reply Froggy80 19 mai 2016 at 8:16

    Il me fait très envie ce roman… Toutefois, les avis plutôt mitigés que j’y lis me refroidisse légèrement. Mais pour L’instant, mon envie est toujours bien présente!

    • Reply Justine G. 20 mai 2016 at 5:55

      Oui j’ai remarqué qu’il y a eu des avis assez négatifs sur ce premier roman. Après moi je dis que ça passe ou ça casse. Certes, je n’ai pas eu un coup de coeur pour ce livre et je ne pense pas que ça pourrait en être un finalement. Sauf que pour une bonne lecture, ça l’est ! 😀 Tu me diras si tu comptes le lire du coup.

  • Reply splendide-books 1 juin 2016 at 12:07

    Pourquoi pas, ça pourrait m’intéressais ; )

  • Reply Prissy Books 25 juin 2016 at 1:24

    Coucou,

    Je suis assez mitigée concernant ce roman. J’ai eu du mal à entrer dans l’histoire, au début j’ai même trouvé l’écriture un peu scolaire ça s’est arrangé par la suite. J’ai trouvé aussi dommage qu’il n’y ai pas assez de liens entre la thérapeute et sa patiente. ( Après comme tu le dis toi même on peut trouver quelques explications à la fin de ce roman. ) Je pensais juste que comme le disais la phrase d’accroche Lisa allez croire Judy et l’aider à s’en sortir. Bref, j’ai quand même aimé des choses: ces descriptions très visuelles, l’histoire de Judy très touchante, et surtout les histoire d’amis imaginaires me parle car j’en ai eu petite.

    ps: j’adore la présentation de blog! <3

    • Reply Justine G. 26 juin 2016 at 7:55

      Coucou à toi,

      J’avoue que ce roman peut être déstabilisant. Au départ je pensais que ce serait difficile pour comprendre l’histoire de Judy, mais je suis assez bien rentrée dedans. Certes, comme toi l’écriture est assez banale et les points psychologiques ne sont pas trop abordés, tout ça parce que l’auteur est peu sûre d’elle à ce sujet-là. Sinon dans l’ensemble, j’ai adoré Judy. Ah non, je n’ai jamais eu d’ami imaginaire, mais il m’arrive de parler seule de temps à autre mdr. Es-ce grave ??

      Merci à toi pour ton petit mot et reviens quand tu veux. Je lirais tes commentaires avec grand plaisir.
      Des bisous.

    Laisser une réponse