LITTÉRATURE

La fille du froid ~ Rupert Thomson

14 avril 2016

 

« J’aurais préféré que son départ soit moins traumatique – un gain à la loterie, un parachute doré, au moins -, mais une fois de plus j’ai l’impression que je n’ai besoin d’appliquer qu’une très légère pression sur le tissu du monde et il cède. C’est comme si j’avais forgé la clé par la seule force de ma volonté; je la voulais tellement qu’elle est devenu réalité. Est-il si étonnant que je me sente puissante ? »

Je ne connaissais pas Rupert Thomson avant ce roman. Ce qui m’a le plus intrigué dans ce dernier, c’est l’histoire Katherine Carlyle qui est née d’une fécondation in-vitro après quelques années de congélation. Désormais, Katherine a dix-neuf ans et voudrait comprendre d’où elle vient. Elle se mène donc une quête du bonheur presque parfait qui embarque le lecteur d’une minute à l’autre en l’espace de quelques pages.

Un périple qui nous vaudra le détour de découvrir la Russie, l’Italie et également l’Allemagne. Accompagner de plusieurs rencontres très étonnantes que loufoques. Tout ceci l’a font avancer dans sa quête et dans le pays où le froid est roi. Un semblant besoin de lui rappeler qu’elle a été congeler durant huit longues années avant sa naissance.

On s’attache très rapidement à Katherine et à son envie de savoir qui elle et de quoi elle est capable. D’autant plus qu’elle a perdu sa mère et que son père est quasiment absent de sa vie à cause de son travail (journaliste). Bien évidemment, elle aime son père, mais cette quête elle en a besoin pour se redécouvrir. C’est une jeune fille pleine de rêves et ses pensées m’ont prise un peu au dépourvues lorsqu’elles étaient entièrement ancrées dans le récit. Par ailleurs, Rupert Thomson sait parfaitement mettre l’accent sur celles-ci pour nous imprégner encore plus de son héroïne.

Parfois on pourrait croire que l’auteur a voulu lier l’imaginaire avec des faits réels. Cela m’a énormément plu et étonné puisqu’il est de plus en plus présent dans les dernières pages. Je me suis réellement prise d’affection pour cette jeune femme en quête d’identité. Cela me donne presque l’envie de tout quitter pour faire comme elle, malgré que j’ai moi aussi de l’appréhension et une certaine peur au fond de moi. Effectivement, j’ai eu peur pour elle, même si je voulais savoir jusqu’où elle était prête à aller et pourquoi elle le faisait ? Sûrement pour prouver quoi que ce soit à son père, pour le tester ?

Katherine est une fille incroyable. Certes parfois, j’ai trouvé le style de l’auteur un peu méli-mélo et m’a donné l’impression que les actes de Katherine étaient injustifiés. Toutefois, elle nous touche à travers ses dessins et je pense que c’est en partie pour cela qu’on s’attache à elle.

 

« Même les expériences négatives contribuent à donner la somme de ce qu’on est. »

Un grand merci aux Editions Denoël pour cet envoi et cette lecture, que je recommande à ceux qui en auront l’envie.

*

●▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬●

 

❧ TRUCS EN PLUS :

◦ Sortie en France le 10 mars 2016.
◦ Nombre de pages : 384.
Lire le résumé de l’éditeur
◦ Publié chez les éditions Denoël.
◦ Lu en partenariat.
*

Achetez le roman dès maintenant…

Vous aimerez aussi

1 Commentaire

  • Reply splendide-books 19 avril 2016 at 11:14

    Pourquoi pas 😉

  • Laisser une réponse