LITTÉRATURE

Delirium Tome 1 de Lauren Oliver

20 octobre 2014 / 1 Commentaire

 

MON AVIS :

Au départ, j’appréhendais de lire ce roman, car j’avais été énormément déçu par le genre dystopique à cause de « Promise de Ally Condie » et que l’autre livre de Lauren Oliver, ne m’avait pas plu du tout. Mais j’ai quand même pris mon courage à deux mains pour m’y mettre, car les avis qui fusent sur cette trilogie étaient vraiment très positifs et puis, la couverture de la nouvelle édition, me plaisait beaucoup. Certes, je n’ai pas pu me le procurer alors je l’ai emprunté en médiathèque avec la couverture de la première édition. Et j’ai fait avec, mais elle reste tout de même assez jolie et au moins, je n’ai pas pu y lire le résumé, puisqu’il n’y avait qu’une seule et unique phrase.

J’ai quand même feuilleté le roman vite fait et j’ai lu quelques passages et ils commençaient déjà à m’intriguer un peu. Nous sommes donc embarquées dès les premières pages dans l’univers de « Delirium » qui nous explique ce qu’est la maladie du Deliria qui pour faire plus court est la maladie de l’amour. Dans la Société où vivent nos personnages : Lena, et sa meilleure amie, Hana ; il est interdit de tomber amoureux. Pour les habitants de Portland, ils voient leur vit par le Protocole, qui est le symbole de la guérison.

J’ai mis longtemps à tout comprendre entre les termes employés pour désigner les personnes comme nous, car si on suit la logique du roman : nous qui tombons amoureux on serait des vulnérables puisqu’on est exposé aux symptômes et si on résiste à la Société, on pourrait devenir des Invalides (des personnes vivant dans la Nature) et entre autres des Résistants. J’ai beaucoup apprécié cette trame que je n’avais jamais lue avant et qui est très différente de « Promise ». Le personnage de Lena est très attachante, mais assez agaçante dans les premières pages puisqu’elle est obnubilée par ce qu’on lui dit depuis toute petite. Alors qu’elle s’apprête à passer son Évaluation pour qu’elle puisse être couplée avec un garçon, elle découvre Alex. Ce dernier m’a énormément plu à un point inimaginable. Il est simple et posé, qu’il a tout l’air de l’homme parfait. Il a aussi vécu des choses pas si faciles les unes que les autres et c’est grâce à lui que Lena va ouvrir les yeux.

Au bout d’un moment, les pensées de Lena me rendaient presque folle. Sa façon de penser que l’amour est mortel et que le Protocole est-là pour la guérir, c’était vraiment long, mais dès qu’Alex a pris plus d’importance dans le récit, cela s’est de suite adoucit et m’a parut plus léger à lire ainsi qu’à suivre. Lena change tout au tout et c’est très agréable de la voir heureuse.

En tout cas, je ne m’attendais pas à ce que la fin soit aussi rythmée et diffuse autant de sensations que j’en ai eu des larmes aux yeux et je ne pensais pas qu’il serait un coup de cœur ! Je lirai le second tome avec grand plaisir, car en refermant le livre, j’ai compris une chose de très importante qu’on arrive à oublier parfois, qui est : on ne peut pas vivre sans être aimé et aimer en retour. L’amour, c’est ce qui nous donne du bonheur dans notre vie de tous les jours.

 

●▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬●

 

❧ TRUCS EN PLUS :

◦ La saga compte 3 tomes.
◦ Existe également en poche chez Le Livre de Poche Jeunesse (Jeunes adultes).
◦ L’épisode pilote de la série ICI.
◦ Mon avis sur les tomes suivants : TOME 2TOME 3.

Vous aimerez aussi

1 Commentaire

  • Répondre LaFouineuse 10 août 2015 at 9:06

    Ca a été aussi une belle surprise ce premier tome. Tout comme toi, j’avais lu un peu avant Promise and co de Allie Condie et j’avais été super déçue.
    Donc ce premier Delirium m’avait donné espoir.. Puis j’ai lu le 2 à la suite, puis le 3.. Et finalement j’en garde un avis mitigé… J’avais eu du mal à lire le 2, le fait que Alex ne soit pas présent m’avait ennervée…. Le 3 a relevé un peu le niveau, mais c’était pas ca quoi…

  • Laisser un commentaire