LITTÉRATURE

La Vague de Todd Strasser

26 septembre 2014 / 8 Commentaires

 

MON AVIS :

Lorsque j’ai découvert ce roman, je n’étais qu’en troisième et c’était en cours de Français. Notre professeur nous a donc fait un cours un peu particulier ce jours-là, puisqu’elle nous a fait faire une sorte de jeu. Nous devions nous lever et nous asseoir dans un calme, sans qu’il n’y ait de désordre. Au départ, c’était vraiment le chaos complet, mais après elle nous a fait sortir de la salle plusieurs fois, et elle nous a chronométré pour savoir combien de temps on mettait à prendre nos places. Les deux premières, c’était un temps pas possible ! Alors lors de la dernière fois, avec nos camarades nous avons réfléchi à la question : comment prendre nos places sans se bousculer les uns les autres ? Du coup, nous avons opté pour la solution suivante : les élèves qui étaient placés dans le fond de la salle rentreraient en premier et ainsi de suite en fonction de nos places. Et là, ça a vraiment fonctionné ainsi que fait plaisir à la prof. Moi-même, je ne savais où elle nous embarquait et pourtant, on y a cru. Comme quoi les gens peuvent être tellement naïf parfois et être embobiné par la moindre idée sans pour autant qu’elle soit juste. Elle nous a donc dit de lire le livre et le soir même, j’ai été l’acheté et lu ou, devrais-je dire : dévoré.

L’histoire commence par une sorte d’introduction, nous disant que l’histoire qui va suivre est tirée d’une expérience, faite par un professeur d’histoire, vraie. Je me suis vraiment demandé de quoi il pouvait s’agir et quand j’ai lu ces phrases, j’ai tout de suite compris : « La Force par la Discipline, la Force par la Communauté, la Force par l’Action ». Un slogan qui veut tout dire et je me suis plongée directement dans le vif du sujet.

Nous suivons donc les personnages principaux qui sont : Laurie, une jeune fille intelligente et qui la rédactrice en chef du journal du lycée Gordon ; son petit ami David qui joue dans l’équipe de football du lycée et bien sûr, le professeur d’histoire Ben Ross. L’histoire commence vraiment à partir du second chapitre et va aller crescendo jusqu’à la toute dernière phrase du roman. C’était tellement rythmé que moi aussi j’y étais vraiment dans La Vague et même si nous gardons une dose de clarté avec les propos de Laurie, nous nous rendons vite compte que ce mouvement qui est soi-disant « une mode » est quelque chose de mal.

J’ai été vraiment scotché tout du long, en lisant les absurdités que les membres de La Vague disaient et aussi, par les événements malsains qu’ils ont causés aux autres élèves du lycée. Le style d’écriture est très simple et ce lit vraiment facilement. Cette relecture m’a vraiment fait ressentir les mêmes sensations que j’avais eues lors de la toute première avec un sens critique en plus. Sûrement avec l’âge, sans doute ? Je n’ai pas été dépayser par le changement de point de vue de personnage, car celui que l’auteur adopte est un peu spécial, mais il ne gène pas du tout la lecture, au contraire. Je trouve qu’on en apprend beaucoup plus sur les intentions de Ben et sur les réticences de Laurie par rapport à ce mouvement fasciste. Il y a plusieurs scènes qui m’ont fait monter une colère face aux membres de cette « Communauté » et aussi par rapport à David, vers la fin. J’étais totalement frustrée, tout comme Laurie qui elle, était anéantie par ce qu’elle venait de subir. Et c’est à partir de ses erreurs qu’on commence vraiment à comprendre que Laurie avait raison d’être méfiante.

La toute fin, m’a vraiment surprise aussi, car je ne pensais pas que Ben Ross pouvait être aussi décontracté comme d’un cours d’histoire. En tout cas, je retiens les grandes lignes du récit qui sont d’après moi : ne pas se laisser monter la tête par les autres et ne jamais croire que ce que les autres personnes pense est quelque chose de bien, car même si on dit que ce qui a été fait durant l’Histoire par les nazis, nous nous en rendons peut-être pas, mais cela peut vitre recommencer sous une autre forme. Alors le seul mot qui vient maintenant c’est : liberté.

 

●▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬▬●

 

❧ TRUCS EN PLUS :

◦ Le titre original est : « The Waves« .
◦ Basé sur une histoire vraie !
◦ Adapté au cinéma sous le même nom.

 

Vous aimerez aussi

8 Commentaires

  • Répondre Clara 28 septembre 2014 at 9:48

    Un roman qui fait réfléchir sur l’impact de la propagande. J’ai beaucoup aimé, une lecture enrichissante mais difficile à lire dans le sens où le sujet n’est pas facile.

    • Répondre Justine 29 septembre 2014 at 1:09

      J’avoue qu’il fait réfléchir et des fois, c’est bien de lire ce genre d’histoire pour avoir un autre point de vu que les cours d’histoire.

  • Répondre splendide-books 29 septembre 2014 at 3:53

    Pourquoi pas 🙂

  • Répondre Axelle 13 octobre 2014 at 8:37

    J’ai vu le film en cours d’allemand, et j’ai adoréééé cette histoire.
    Je me demande pourquoi je n’ai toujorus pas lu le livre…

    • Répondre Justine 14 octobre 2014 at 1:54

      Lis le car le livre est encore meilleur !

  • Répondre Natacha 17 octobre 2014 at 10:39

    Un livre très poignant, court, efficace.

    • Répondre Justine G. 17 octobre 2014 at 2:33

      Oui et le film aussi est très poignant d’ailleurs et il fait réfléchir. Certes, la fin entre le livre et le film est très différente.

    Laisser un commentaire