LITTÉRATURE

Phaenix Tome 1 : Les Cendres de l’oubli de Carina Rozenfeld

26 juin 2014 / 0 Commentaire

Résumé…

« Anaïa, bientôt 18 ans, commence sa première année universitaire en Provence. Elle fait des rêves troublants dans lesquels un jeune homme lui parle. Des grains de beauté apparaissent dans sa paume gauche. Et deux garçons semblent la connaître. Tout cela a un rapport avec le phaenix, un oiseau mythique qui renaît lorsque ses moitiés, des âmes soeurs, se retrouvent. Anaïa est l’une d’elles…»

 

MON AVIS :

Ce premier tome, je l’avais dans ma pile depuis l’année 2013 et c’est en voyant sur la page facebook de l’auteure, qu’elle allait sortir une nouvelle trilogie, qu’il était grand temps de sortir ses livres de ma bibliothèque ! J’ai également « La Symphonie des Abysses« , mais comme ça ne fait si longtemps que je me le suis procurée, j’ai décidé de lire ce tome-ci, d’un diptyque !L’univers est totalement différent que dans « La Quête des Livres-Monde« , les anges ont laissé place un monde totalement fantastique soit, mais également encore plus époustouflant ! Ici, Carina aborde le mythe du Phénix, l’oiseau fantastique qui renaît de ses cendres. Et c’est avec des rêves d’Anaia qu’elle commence à nous compter la légende et aussi à nous mettre en place les bases de cette histoire.Anaia est une jeune fille de presque 18 ans, mais elle a un don particulier et elle a vécu déjà plusieurs vies grâce au Phénix, mais dont elle n’a plus aucun souvenir. En effet, dès qu’elle est morte dans son ancienne vie, elle a emporté avec elle une malédiction qu’elle-même s’est donnée. Dans vie réelle, elle vient d’aménager dans le mas de ses grands-parents et c’est-là que tout va débuter ! Elle est une grande violoncelliste également et la musique va la porter tout le long du récit. On fait aussi la rencontre d’une de ses premières amies, prénommée Garance. Et toutes les deux, elles vont partir à la fac de la ville et faire la connaissance de plusieurs personnes dont un garçon étrange lors du chemin de la rentrée des classes.Pendant tout le long du récit, Carina sait nous tenir en haleine. Elle n’hésite pas à donner des petits morceaux musicaux pour donner un brin de fraîcheur et de douceur dans son histoire. De plus, j’ai trouvé ceci très agréable et on arrive à mieux comprendre les sentiments de nos personnages. Les deux jeunes hommes qui vont se « battre » pour Anaia sont en effet, Eidan et Enry.

Eidan m’avait l’air un peu froid et distant au départ, mais comme on avait le point de vu que d’une personne et non deux, c’était assez difficile de cerné son personnage. Certes, je faisais comme Anaia, qui s’impatientait de retrouver l’homme mystérieux de ses rêves. C’est au fil de l’histoire et à la toute fin qu’on arrive comprendre qui ça pouvait bien être !

En tout cas, ce premier tome m’a énormément plu et je suis encore plus contente de redécouvrir la plume de l’auteure qui m’avait beaucoup touché auparavant. D’ailleurs, j’ai directement enchaîné avec le tome 2, qui a de bien belles surprises !!

 

_____________________________________________________________________
« Il donnait soudainement l’impression d’être un autre, une personne différente,
plus âgée, terriblement âgée, pétrie de douleurs et de joies, de souvenirs
immémoriaux qui s’inscrivaient sur les traits de son visage que je découvrais,
à cet instant, parfait. »
_____________________________________________________________________

 

❧ TRUCS EN PLUS :◦ PHAENIX est un diptyque.
COUP DE COEUR !! ♥

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Laisser un commentaire